Tradition pastorale en Périgord

Tradition pastorale en Périgord

Voir le programme 2017

Samedi 26 mars 2016 : Vivez le pastoralisme itinérant à nos côtés

Rejoignez notre troupeau le samedi 26 mars 2016! Un tourisme culturel près de chez vous!

Au delà de l’intérêt touristique que représente l’organisation de cette transhumance, sa réalisation est justifiée par deux facteurs essentiels. En premier lieu, l’agriculture en retrait important sur nos coteaux, les anciennes prairies sèches et les nombreux bois à l’abandon, laissent place à des terrains embroussaillés. Les risques d’incendie deviennent alors très sérieux et la venue des troupeaux sur ces espaces est essentielle.

L’autre facteur réside dans l’importance du nombre de petits éleveurs, du fait d’exploitation réduite, qui manquent cruellement de terre pour leurs brebis. Ainsi la transhumance leur offre une possibilité de nourrir leurs troupeaux décemment tout en préservant les espaces naturels et la biodiversité.

En effet au fil des siècles, sous l’effet de l’évolution des modes de vie et de consommation, des changements dans les pratiques de production agricole, le cheptel ne cesse de diminuer (voir de disparaitre au même rythme que le nombre d’agriculteur). Le phénomène de transhumance a décliné jusqu’à disparaitre dans les années 1970. Partout, l’élevage s’est sédentarisé.

Pourtant les conséquences environnementales de la désaffection pour ces pratiques pastorales sont nombreuses. L’abandon des zones de pâturages conduit à leur étouffement par des taillis et des broussailles, qui dégradent le paysage, son aspect visuel et son équilibre naturel voir à leur fermeture.

De plus, l’absence d’entretien assuré par les troupeaux entraîne une fragilisation du milieu, elle est synonyme d’augmentation des risques d’incendie. Certaines voies d’accès, les chemins de randonnées, deviennent impraticables et disparaissent dans la végétation.

Les pratiques pastorales présentent donc beaucoup d’avantages : qualité, sécurité et entretien des zones agricoles, maintien de prairies ouvertes, conservation de l’attrait touristiques des paysages… Elles présentent également un intérêt écologique particulier en favorisant, grâce au transport de graines assuré par les troupeaux en transhumance, la préservation de la biodiversité des espaces naturels.

Aujourd’hui la transhumance devient à nouveau l’occasion d’un moment festif et convivial permettant de redécouvrir le terroir mais aussi les métiers du pastoralisme…

Au delà de la découverte des produits du terroir et de la ferme qui agrémente les festivités, la manifestation rend hommage aux éleveurs de l’Association des Bergers Itinérant du Périgord (BIP :-) ) qui sont installés dans le Périgord Noir (Sud Est du département de la Dordogne).

Le pastoralisme itinérant est un phénomène économique nécessaire au maintien de l’élevage ovin dans nos contrées. La rotation des troupeaux dans les prairies préparent la saison des foins qui permettra le nourrissage des brebis allaitantes l’hiver.

Vivez une expérience unique au côté de nos chiens de troupeau et de nos brebis, ils seront vos greeters privilégiés!

Voir le programme

Voir le programme 2017

PartagerShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn
Domaine de La Rhonie
Saisissez vos identifiants